Médecine complémentaire

Association des intervenants en médecine  complémentaire RITMA

Association des intervenants en médecine complémentaire RITMA

L'association des intervenants en Médecine Complémentaire représente les disciplines spécialisées telles : nutrithérapie, Yoga, Gigong, Pilates Thérapeutes du sport, entraineurs et autres techniques non conventionnelles. 

L'Association s’adresse à toute personne diplômée, qui œuvre dans le domaine des médecines complémentaires à la grandeur de la province de Québec et possédant 400 heures et plus de formation dans une discipline spécialisée.

Critères d'admission de l’Association de médecine complémentaire RITMA

Bien qu'il existe diverses associations dans ce domaine au Québec, l’Association des Intervenants en médecines complémentaires RITMA est reconnue pour ses standards élevés. L'association représente donc une communauté d’intervenants très qualifiés dans ce secteur.  

L'Association est régie par un code de déontologie et de règlements que les membres sont tenus de respecter. Code de déontologie du Groupe RITMA

 

En tant que regroupement professionnel œuvrant dans le domaine des médecines complémentaires, Groupe RITMA préconise que tous ses membres détiennent une assurance Erreurs et Omissions. Pour le respect de ses membres et du public.

 

Organisation mondiale de la santé - Stratégie pour les médecines traditionnelles et complémentaires

…La MT/MC constitue un pan important et souvent sous-estimé des soins de santé. Elle existe dans quasiment tous les pays du monde, et la demande de services dans ce domaine est en progression. La MT, dont la qualité, la sécurité et l’efficacité sont avérées, participe à la réalisation de l’objectif d’un accès aux soins universel. Aujourd’hui, de nombreux pays reconnaissent la nécessité d’adopter une approche cohésive et intégrative des soins de santé, qui permette aux pouvoirs publics, aux professionnels et, surtout, aux personnes qui recourent aux services de santé, d’avoir accès à une MT/MC qui soit sûre, respectueuse, efficiente par rapport aux coûts et efficace. Une stratégie mondiale visant à favoriser une intégration, une réglementation et une supervision adéquates sera utile aux pays désireux de mettre en place une politique active axée sur cette partie importante, et souvent dynamique et en expansion, des soins de santé….

Définition selon l’ OMS

Médecine complémentaire (MC) : Les termes « médecine complémentaire » ou « médecine alternative » font référence à un vaste ensemble de pratiques de santé qui ne font pas partie de la tradition ni de la médecine conventionnelle du pays et ne sont pas pleinement intégrées à son système de santé prédominant. Dans certains pays, ils sont utilisés de manière interchangeable avec le terme « médecine traditionnelle ».

Classification nationale des professions

Les médecines complémentaires sont définies par Statistique Canada sous la classification nationale des professions (CNP) 3232 et nommés Praticiens des médecines douces